L’hypnose peut-elle soulager l’arthrose ?

Hypnose avec montre pendentif

L’arthrose, ou arthropathie chronique dégénérative, est une maladie qui touche les articulations, elle est due à une dégradation du cartilage, ce cartilage a pour fonction d’enrober les extrémités des os articulaires, sa disparition provoquera le développement d’excroissances osseuses qui deviennent douloureuses et nuisibles aux mouvements.

Quels sont les traitements de l’arthrose ?

Il y a beaucoup de remèdes pour atténuer les maux de l’arthrose, les antalgiques à base de paracétamol et les anti-inflammatoires sont les prescriptions médicales standards, les solutions naturelles sont aussi très sollicitées comme le gingembre pour ses propriétés anti-inflammatoires. Il existe aussi un autre moyen, moins commun et orthodoxe que les deux précédents mais qui a récemment connu un regain de force et de considération, ce moyen est l’hypnose.

Qu’est-ce l’hypnose ?

L’hypnose est un état psychologique où une personne se trouve être mise dans une condition où la conscience est modifiée, elle s’apparente généralement à l’état de sommeil ou de somnambulisme mais peut aussi avoir beaucoup d’autres aspects. L’état hypnotique peut être induit par une autre personne ou par soi-même à travers différentes techniques, la pratique hypnotique compte beaucoup d’utilisations, elle était la seule solution indolore efficace pour les opérations comme les amputations avant l’avènement de l’anesthésie, cependant la faisabilité de la chose était assez limitée, seulement un patient sur dix se faisait hypnotiser à cause du nombre limité de techniques de l’époque.

Comment l’hypnose peut soulager l’arthrose

Toutefois encore, la science a permis de mieux comprendre ce phénomène et de développer de nouvelles méthodes pour pallier les maladies chroniques telle que l’arthrose, en effet, l’hypnose permet de modifier la perception des choses et la manière avec laquelle le cerveau gère son corps.

Le principe est le suivant : l’hypnothérapeute identifie le problème puis oriente son patient vers d’autres choses pour lui faire oublier son problème, il commence par tester le patient afin d’avoir conscience de ses maux, il continue en l’induisant vers la solution, il enchaîne avec une étape d’approfondissement puis le fait entrer dans la phase hypnotique où les bienfaits thérapeutiques prennent forme, une dernière étape de retour à la réalité fait sortir le patient de son étant de somnolence.

Cela peut paraître difficile à imaginer, mais l’aspect scientifique est bien réel, des expériences hypnotiques réalisées sous scanner cérébral ont montré une grande activité dans les régions concernées par la thérapie, le processus hypnotique permet par exemple d’inhiber la douleur d’une zone du corps ou d’inciter le corps à sécréter des endorphines pour faire bénéficier le corps. Ce mécanisme est similaire à la réception d’un compliment ou d’une mauvaise nouvelle, de simples mots peuvent déclencher des réactions et ainsi être utilisés à des fins thérapeutiques.

Une technique pratique et assez simple est de procéder par l’identification et la localisation de la douleur, l’apparenter à un objet comme une boule pour ensuite s’imaginer en train de la déplacer de sa localisation désagréable, ce qui permettra d’oublier la douleur occasionnée, cette même méthode est applicable sur l’arthrose en essayant de canaliser la douleur hors de l’articulation.

Cette pratique présente de nombreux avantages :

  • Diminution des effets secondaires médicamenteux.
  • Indépendance vis-à-vis de certains traitements.
  • Accélération du processus de récupération.

Certes étant un remède psychologique fonctionnant par effet placebo et non par soin physique réel, l’hypnose est un remède comme beaucoup d’autres dans la mesure où elle soulage les douleurs et aide le malade à mieux vivre.

Donc oui, l’hypnose peut soulager l’arthrose, mais comme pour l’exemple d’un patient sous corticoïde qui se prive de sel alimentaire, l’hypnose est une méthode qui nécessite de s’y prêter sérieusement, l’hypnothérapie requiert un minimum de constance et de suivi tout autant que les autres remèdes, sinon l’arthrose (ou n’importe quelle autre maladie) ne sera pas soulagée.

Laisser un commentaire

Fermer le menu